outil de gestion open source gitlab

Outil de gestion open source GitLab : comment l’installer ?

L’outil de gestion open source Gitlab permet de gérer les dépôts Git. Il est écrit en Ruby avec le framework Ruby on Rails. GitLab est proposé sous deux formes :

  • Une version dite Community : elle est gratuite et sans support et propose les fonctionnalités standards
  • Une version dite Enterprise : elle est payante et propose des fonctionnalités supplémentaires, dont le support, l’intégration
    continue, la haute disponibilité, etc.

Les fonctionnalités de l’outil de gestion open source Gitlab

Les fonctionnalités proposées en standard sont :

  • Gestion fine des contrôles d’accès aux dépôts
  • Visualisation et recherche dans les dépôts
  • Fonctionnalités avancées de gestion du code (workflow de développement, merge requests)
  • Outils annexes (gestion des bugs, wiki)
  • Statistiques de vie des projets

Les dépôts Git sont organisés par projets et groupes :

  • Chaque projet correspond à un dépôt Git
  • La notion de groupe permet d’organiser les projets (par client par exemple) et facilite la gestion des droits d’accès

L’accès aux dépôts se fait soit par SSH, soit par HTTPS.

Mise en place de l’outil de gestion open source Gitlab

Installation

Même si une version de démonstration est mise en ligne sur les serveurs de GitLab, il est très facile de tester l’outil par soi-même.

L’installation se fait très simplement car GitLab propose des paquets systèmes pour les distributions Linux suivantes :

  • Ubuntu 12.04
  • Ubuntu 14.04
  • Debian 7
  • Centos 6
  • Centos 7

Les paquets sont à télécharger sur le site ici

Attention, la structure même de GitLab est relativement complexe. Aussi, il est recommandé de l’installer sur une machine vierge et qui sera dédiée à GitLab.
De cette manière, il n’y a pas de risque de mauvaise cohabitation avec un autre service installé.

Nous allons voir un exemple de déploiement de GitLab sur une installation en Debian 7.

Pour cela nous partirons d’une machine virtuelle fraîchement installée, comportant 2 vCPU et 2 Go de mémoire vive.

L’espace disque nécessaire dépend réellement de la taille des données que vous allez héberger dans vos dépôts Git.

Téléchargement du paquet d’installation :

wget https://downloads-packages.s3.amazonaws.com/debian-7.6/gitlab_7.5.3-omnibus.5.2.1.ci-1_amd64.deb

Installation des dépendances :

sudo apt-get install openssh-server
sudo apt-get install postfix

Installation de GitLab :

sudo dpkg -i gitlab_7.5.3-omnibus.5.2.1.ci-1_amd64.deb

Configuration et lancement :

sudo gitlab-ctl reconfigure

Bravo! Vous avez installé GitLab.

Pour vous y connecter, il suffit de vous connecter sur http://<ip de votre machine virtuelle>/.

Les identifiants à utiliser sont :

root/5iveL!fe

Création d’un dépôt

Pour créer un nouveau dépôt, il faut cliquer sur ‘New project‘.

On est alors invité à saisir un certain nombre d’informations sur notre nouveau projet :

  • Project name : ce sera le nom du projet
  • Namespace : dans quel contexte sera créé le projet (il peut d’agit d’un Groupe ou d’un simple utilisateur)
  • Description : une petite description sur l’utilité de notre projet
  • Visibility Level : contrôlera le niveau de visibilité du projet (public, accessible à n’importe quel utilisteur enregistré ou uniquement à ceux définis explicitement)

Une fois le projet créé, GitLab nous affiche toutes les informations nécessaires pour commencer à nous servir de notre nouveau dépôt :

  • Configurer notre identité dans Git
  • Créer un nouveau dépôt Git sur notre poste de travail
  • Initialiser un premier fichier README.md au sein de notre dépôt
  • Pousser ce nouveau dépôt dans GitLab

En savoir plus sur l’outil de gestion open source Gitlab

Gitlab vous mets à disposition sa documentation en ligne, consultez-la pour plus d’information. Vous pouvez également prendre connaissance de notre offre d’hébergemet SaaS et de notre offre de formation linux et notre offre de formation gestionnaire de version.

2 réflexions au sujet de « Outil de gestion open source GitLab : comment l’installer ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *