Orchestration Ansible

Orchestration Ansible et cas d’utilisation Windows WinRm

L’Orchestration Ansible (outil open source) permet une gestion fine d’une infrastructure informatique. Il est de plus en plus utilisé pour la gestion de configuration, la gestion des ordinateurs et le déploiement de logiciels multi-environnements.

Orchestration Ansible et SupDevOps

Chez Syloé, nous utilisons cet outil pour toutes les étapes du cycle de vie d’une application (installation de l’infrastructure, déploiement de l’application, gestion des changements, maintien en condition opérationnelle, etc …). Il est une brique essentielle dans la supervision en continue de tous les processus du DevOps (SupDevOps).

Logo Orchestration Ansible

Ansible sait aussi gérer les environnements Windows

Cet outil a été initialement créé pour gérer des environnements Linux (Unix-like). Mais, depuis la version 1.7, Ansible supporte nativement la gestion des machines windows avec l’utilisation d’une connexion distante PowerShell à la place de ssh.

Orchestration Ansible de Windows 7 8 10

Il s’agit d’une évolution essentielle du produit qui permet aux entreprises de gérer la totalité de leurs environnements informatiques, qui en général, utilisent des OS différents (Linux, Unix, Windows, macintosh, etc …). Cette prise en charge globale des différents systèmes est primordial pour concevoir et automatiser des processus de DevOps à forte valeur ajoutée, ainsi que le SupDevOps.

Prendre rendez-vous avec un expert linux

PowerShell – WinRM remplace le couple Shell – SSH

Comme avec Linux, les concepteurs d’Ansible se sont orientés vers une fonctionnement d’Ansible sans Agent. Tout naturellement, ils ont opté pour PowerShell avec WinRM qui apporte une souplesse d’utilisation comme avec une connexion Shell avec SSH. Il faudra cependant prévoir la configuration de PowerShell – WinRM sur les postes Windows pour être en phase avec une utilisation avec Ansible.

Orchestration Ansible avec Windows PowerShell

Dans les grandes lignes, nous pouvons effectuer les actions suivantes :

  • Collecte des informations des hôtes Windows (facts)
  • Installer et désinstaller un paquet MSIs
  • Activer et désactiver des fonctionnalités Windows
  • Démarrer, arrêter et gérer les services Windows
  • Créer et gérer les utilisateurs et groupes locaux
  • Gestion des paquets Windows avec Chocolatey package manager (équivalent Linux apt-get en ligne de commande)
  • Gérer et installer les mises à jour Windows (security updates)
  • Gestion de la base de registre
  • Gestion des fichiers à distances (Copie, suppression, synchronisation, permissions, partage, etc …)
  • Déployer et exécuter votre propre script PowerShell

La connexion sera effectué avec un compte local à l’hôte Windows ou compte Active Directory.

En cas de besoin, l’équivalent des modules command et shell de Linux se nomment win_command et win_shell.

La liste des modules d’orchestration Ansible dédiés à la gestion des hôtes Windows est disponible sur leur site.

Voir aussi :

Si le sujet vous intéresse nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter, afin de rester informer des prochains articles et événements que l’on anime en rapport avec  l’industrialisation des processus de mise en production des applications web.

4 réflexions au sujet de « Orchestration Ansible et cas d’utilisation Windows WinRm »

  1. Bonjour
    vous avez eu des problèmes de sécurité suite à l’activation de winRM sur les machine.
    car dans ma société j’ai étais bloquée par la cellule de securié
    merci de me donnée votre retour sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *